Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 LE JAZZ   

 

Cursus (ou cycle) ACADEMIQUE , cursus LOISIRS : quelles différences ?

Cap Danse est un établissement d’enseignement artistique dont la structuration et les contenus pédagogiques des études sont encadrés par le ministère de la Culture.

Les deux parcours pédagogiques proposés au sein de Cap Danse ont pour même objectif de transmettre aux élèves les bases techniques, artistiques et théoriques indispensables à la pratique de la danse.

  • L'un le fait de façon non diplômante : c'est le parcours appelé " cursus LOISIRS". Il n'y a pas d'enjeu de diplômes, mais les cours restent de même qualité que pour l'autre parcours.
  • L'autre respecte une réglementation nationale ( cursus court à orientation amateur,  qui peut être suivi, ultérieurement, d'un cursus à orientation professionnelle : COP).  Pour simplifier, nous l'appelons  "CURSUS ou CYCLE ACADEMIQUE "  et il s’organise autour de trois grandes disciplines : danse classique, danse contemporaine, danse jazz.

 

CURSUS (CYCLES)

Ce CURSUS s’adresse aux élèves souhaitant bénéficier d’une pratique de la danse soutenue et de qualité. Elle commence à partir du cycle 1. Cette formation mène au certificat d’études chorégraphiques (CEC) et atteste d’un parcours amateur réussi au sein de l’établissement. Les diplômes sont reconnus nationalement.

  • Le passage d'un degré à l'autre au sein d'un même cycle se fait sur décision de l'équipe pédagogique.
  • Le passage d'un cycle à l'autre se fait par examen. Une variation imposée est publiée par le Ministère de la Culture chaque décembre de l’année. L’examen se passe en mai/juin sur scène et devant un jury diplômé. Les professeurs présentent leurs élèves à ces examens lorsque ceux-ci sont "prêts", pour leur donner toutes les chances de réussir. De ce fait, parfois, il sera demander d'attendre l'année suivante pour se présenter devant le jury...
  • Une fiche d'orientation est remise chaque fin d'année à chaque élève du CURSUS avec les commentaires/conseils de son/ses professeur(s) et son/ses évolution(s).

 

Pour ceux qui souhaitent en savoir encore plus sur ce CURSUS amateur, vous pouvez télécharger le document ci-dessous qui résume les étapes et expliquent les objectifs pédagogiques.

 

 

la danse JAZZ

 

Née de la synthèse des danses rituelles africaines avec les danses européennes, façonné de nombreuses influences américaines, la danse JAZZ se laisse difficilement emprisonnée dans une définition.

Parce qu'elle est à la fois une culture, une musique et une danse, la danse jazz véhicule une philosophie : elle est en même temps corps et esprit.

"Danser jazz", c'est pouvoir exprimer une sensibilité liée au rythme de son corps et de la musique.

Les supports musicaux sont variés pouvant aller de la pop (musique actuelle), du hip-hop, en passant par l'electro, le rock et évidemment le jazz dans toute sa plus grande variété.
 

Le cours de jazz s'articule en 3 phases : 

  • une barre, un échauffement qui se pratique en milieu de salle

  • un milieu, des traversées qui permettent l'apprentissage des fondamentaux.

L'ancrage dans le sol, la tactilité du pied (éveil, initiation) l'impulsion et la dynamique (8-13 ans), les repères spacio-temporels, mais aussi la notion de poids et un travail dans le sol.
Une recherche sous forme d'atelier de l'organicité et des émotions est mise en avant pour que le danseur trouve sa propre expression.

  • l'apprentissage d'une chorégraphie en fin de cours

la danse CLASSIQUE 

 

La danse classique est la base de toutes les danses.

Héritière de la Belle Danse, elle nait et prend tout son sens au 17ème siècle lors de la fondation de l'Académie Royale de Danse par Louis XIV.

L’en-dehors est un des fondamentaux de cette discipline (rotation de la jambe permettant d'orienter ses orteils vers l'extérieur) ainsi que l’aplomb  ( équilibre harmonieux selon un axe vertical).

La danse classique est également caractérisée par un esprit de rigueur. Elle est perçue à juste titre comme exigeante avec un langage très codifié. Le danseur ou la danseuse doit danser avec une grande précision et très bonne coordination. L'entraînement est indispensable techniquement ; de plus la danse classique requière de beaucoup de souplesse.

La tenue a aussi un rôle fondamental dans la danse classique. Les danseurs portent des vêtements près du corps pour une lecture fine et agréable de leurs corps et de leurs mouvements. La coiffure est soignée (cheveux longs attachés) avec une petite préférence pour le chignon. Tous les élèves débutent chaussés de demi-pointes et, lorsqu'elles sont suffisamment avancées, les danseuses peuvent débuter le travail avec des "pointes".


La musique classique est le support d'origine de cette danse mais de plus en plus d'autres choix musicaux sont proposés. Ce choix de musique moins traditionnel est un des éléments pouvant caractériser un style dit néo-classique. Ce courant englobe le fait que l'on tend à employer de musiques plus contemporaines, une gestuelle et des décors sortant des codes initiaux.

Le cours de classique s'articule en 3 phases

  • une barre d'échauffement avec l'apprentissage et le renforcement des "bases" (justement faite à l'aide d'une barre pour se tenir ou s'équilibrer)

  • un milieu avec une mise en mouvement des pas de bases sans la barre et des traversées pour travailler les plus grands déplacements

  • l'apprentissage d'une ou plusieurs chorégraphies


   

la danse CONTEMPORAINE

 

Contemporain signifie "de notre époque", "actuel". Par définition, cette danse se nourrit de son histoire, des expériences et de la personnalité de ceux qui la vivent et la construisent. De ce fait, son champ d'ouverture est très large et en perpétuelle évolution.

La danse contemporaine, née dans les années 1960, fait suite, à la danse Moderne, qui, à partir des années 1920 souhaite actualiser les codes de la danse Classique.

Elle s'ouvre donc à d’autres cultures, styles, arts, musiques et propose un autre rapport au corps. Elle développe une technique qui lui est propre avec des principes fondamentaux tels que l'expérimentation du Temps, de l'Énergie, du Poids, de l'Espace, de la sensation. 

La danse contemporaine se veut donc différente et plus libre. Une place plus importante est laissée à l’imagination, la personnalité, le ressenti de chacun.

Les cours techniques coexistent désormais avec des ateliers d’improvisation, des laboratoires de recherche, de création chorégraphique...

Les supports "musicaux" de cette danse vont être aussi très variés : toutes sortes de musiques diverses et variées peuvent être proposées... mais aussi parfois un silence total, des percussions corporelles, des paroles ou  textes lus, des chants etc...

La présentation de danses contemporaines peut se faire parfois dans des lieux insolites et elle se métisse aussi parfois avec d'autres arts (comme le théâtre, l'architecture, la vidéo, la littérature, la peinture, les arts plastiques, le cirque…).  

 

Un cours de danse contemporaine se déroule le plus souvent  en 3 phases :

  • Une barre d’échauffement composée de plusieurs exercices

  • Une prise d’espace, un déplacement (grands sauts, tours, sol)

  • Une chorégraphie de fin de cours 


 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus